Une perceuse qui percute

En effectuant divers travaux de bricolage, l’on a souvent besoin de divers instruments qui possèdent des finalités bien précises. Lorsque l’on est désireux de percer des trous, d’usiner des pièces métalliques ou de réaliser la finition de certaines pièces, la perceuse est l’outil le plus indiqué. Dans sa version à percussion, cet outil présente une performance accrue et facilité ainsi son maniement. Et dans tous les cas, il est important de savoir que cet outil doit être manipulé avec précaution pour éviter tous les risques de blessures.

Qu’est-ce qu’une perceuse à percussion ?

Les particularités

La perceuse est un appareil qui possède des fonctionne qui sont indispensables aux divers travaux de bricolage. Il permet d’effectuer des perçages d’une manière rapide et certains modèles proposent même le vissage et le dévissage.

Pour ce qui est de la perceuse à percussion, elle permet de percer des trous dans des matériaux solides tels le salage en ciment, les blocs de pavé et tout autre matériau dur. Avec le dispositif de percussion, la perceuse contribue à briser et percer l’objet en donnant des coups sur une mèche tournante. Il est important de souligner que creuser le même trou à l’aide d’une perceuse ordinaire prendrait beaucoup plus de temps.

Il est également utile de préciser que la perceuse à percussion ne peut pas percer tous les matériaux durs. Elle est équipée d’un mandrin qui permet d’avoir recours à des adaptateurs de lames de tournevis ou d’autres instruments rotatifs.

Lorsque l’on utilise le mode normal, la perceuse perce le métal et le bois. Lorsque l’on bascule en mode percussion, la perceuse peut s’occuper des matériaux un peu plus tendres et creux. Il lui sera par contre plus dur de percer du béton ou de la pierre. En effet, il est important de se rappeler que le système mécanique de roues crénelées qui assure la percussion a des limites de résistance.

Le mandrin

Il s’agit de la pièce principale de la perceuse. Il accueille les forets qui servent pour le métal et pour le béton, les mèches qui servent pour le bois et il peut également d’autres accessoires comme les scies cloches.

Ce mandrin est habituellement adapté à des mèches allant jusqu’à ½ pouces voire 7/8. Le mandrin était usuellement serré à l’aide d’une clé mais cette dernière a aujourd’hui tendance à disparaître par souci pratique.

Quelles sont les caractéristiques de la percussion ?

Cette fonction permet de faire vibrer le mandrin d’avant en arrière. Sa cadence est d’environ 40 000 coups à vide. Ce dispositif est particulièrement efficace pour s’attaquer aux matériaux les plus durs tels le béton et ce, avec nettement plus de rapidité et d’efficacité. Du fait que cette fonction est débrayable, il n’est pas conseillé de l’utiliser pour le métal et pour le bois.

Les différents types

La perceuse à fil

Ce type de perceuse est recommandé pour les usages occasionnels sur des matériaux tendres et un modèle d’entrée de gamme d’une puissance de 400 à 500 watts fera amplement l’affaire.

Par contre, dans le cas où l’appareil sera sollicité de manière régulière, il est plus avisé de pencher pour des perceuses dont la puissance va de 600 à 1200 watts.

Les perceuses sans fil

 Ce modèle est certainement plus maniable que le modèle précédent mais il est important de savoir que l’on ne pourra pas effectuer de travaux importants.

Par contre, plus la puissance de la perceuse sera élevée, plus son efficacité sera importante et le voltage de l’outil est un excellent indicateur. Pour un usage occasionnel, 9.6 volts feront amplement l’affaire. Pour un usage plus soutenu, l’on peut opter pour une puissance comprise entre 12 et 18 volts. Pour effectuer des importants travaux de manière fréquente, il est prudent de prévoir un voltage oscillant entre 14.4 et 24 volts. Il est utile de savoir que le couple moteur maximum qui se mesure en Newton-mètre peut également éclairer sur la capacité de la perceuse.

Quant à l’autonomie de l’outil, elle représentée par la capacité de la batterie laquelle s’exprime en Ampère-heure. La majorité des perceuses sont équipés d’un bloc de batterie qui se situe dans la poignée. La dite batterie se recharge généralement pendant une à trois heures.

Les modèles les plus perfectionnés sont dotés d’un indicateur de réserve de charge qui permet d’avoir constamment un œil sur l’autonomie résiduelle de la batterie.

Comment bien choisir sa perceuse à percussion ?

La vitesse maximale

Un nombre élevé de tours effectués par minutes permet de réaliser des perçages de faible diamètre et précis dans les matériaux les plus tendres.

Le diamètre de perçage maximal

Il est nécessaire de savoir que ce diamètre est intimement lié à la capacité du mandrin ainsi qu’à la puissance et à la vitesse maximum de la perceuse. Il faut savoir qu’avec une même puissance, un appareil peut avoir une vitesse maximale réduite mais pouvant percer des trous dont le diamètre est plus important.

La maniabilité

Il est essentiel de pencher pour un modèle qui s’adapte parfaitement à la forme de la main. Pour ce, la poignée doit être ergonomique. L’appareil ne doit pas non plus être trop lourd afin d’épargner les muscles.

La sécurité

Grâce au débrayage de sécurité, l’on a la possibilité de débrayer le mandrin en cas de blocage du foret. Cela permet d’éviter les accidents dans le cas où le moteur est en surchauffe.

Les fonctions supplémentaires

Pour ce qui est du variateur de vitesse, il permet à l’utilisateur d’adapter son rythme à la nature du matériau à travailler mais aussi au diamètre de perçage.

La fonction réversible quant à elle permet d’inverser le sens dans lequel le moteur tourne. Cela permet de dévisser ou de débloquer un foret bloqué en toute facilité.

L’option stop de frappe permet de déclencher la percussion au moment précis où l’appareil entre en contact avec le matériau : cela permet de jouir d’un ajustement initial des plus précis.