La séduction fatale des bretelles

Messieurs lorsque sonne l’heure de la séduction, nous n’hésitons point à sortir l’artillerie lourde ! Pour agrémenter nos pantalons et pour apporter de l’allure à nos mises, nous avons recours à un accessoire prodigieux. Il s’agit bien sûr de la bretelle. Réputée pour son attribut de commodité, elle se fait charismatique et fait ressortir le meilleur de notre silhouette.

Les bretelles

Bien qu’elle puisse faire partie intégrante d’une pièce d’habillement comme la salopette, la bretelle est plus couramment connu comme un moyen de fixation des vêtements en l’occurrence des pantalons et toutes ses variantes.

Elle se présente comme une bande de tissu qui passe par l’épaule et maintient l’habit grâce à des boutons ou des pinces qui se trouvent à ses deux extrémités. La bretelle s’utilise en règle générale par paire et elle peut être réglable et ce, par un système de clip coulissant. Les deux sangles peuvent se joindre ou s’entrelacer dans le dos.

La bretelle au fil des âges

C’est au dix huitième qu’apparaît cet accessoire. A cette époque, un simple cordon noué au niveau de la taille faisait office de ceinture et empêchait ainsi le pantalon de tomber.

La bretelle s’avère donc être une trouvaille révolutionnaire qui permet de retenir ses vêtements du bas avec une élégance inégalable. De plus, elle est bien plus efficace que la ceinture de l’époque du fait que la bride qui est actuellement destinée à accueillir cette dernière n’avait pas encore vu le jour !

Le terme en lui-même est issu du mot ancien allemand brittila qui signifiait « rênes » ou « brides » du fait de la similitude entre l’accessoire et cette pièce d’attelage du cheval.

Ce mot est à l’origine de la célèbre expression : « se faire remonter les bretelles ». Deux explications viennent étayer cette maxime. Une petite précision toutefois… ce sera la deuxième qui nous intéresse le plus !

La première voudrait que le fait de remonter les bretelles de quelqu’un signifie raisonner celui-ci, le rappeler à l’ordre et le ramener à la raison.

La deuxième quant à elle confirme le charme incontesté de toute personne qui opte pour le port des bretelles. En effet, cet accessoire façonne une silhouette très classe du fait qu’elle maintient le pantalon constamment tendu.

Lorsque la paire de bretelles est mal placée et pas suffisamment (ou trop) tendu, l’allure du monsieur qui le porte s’en trouve fortement altérée : en effet, son pantalon peut soit pendouiller lamentablement, soit flotter piteusement et traîner sur ses pieds.

Si nous avons l’habitude de penser que se faire remonter les bretelles est synonyme de sermons et de reproches, et bien cette connotation est également valable pour celui qui néglige sa tenue et qui aurait besoin d’une bonne réprimande afin de lui faire prendre les mesures nécessaire pour lui rendre une allure plus nette et mieux équilibrée.

Il y a quelques années, les bretelles ont été empruntées par les punks. Ils les portaient attachées au pantalon mais les laissaient pendantes plutôt que de les remonter sur les épaules. Aujourd’hui, associant avec maestria esthétique et confort, la paire de bretelles est devenue un accessoire très prisé des plus élégants.

Le port des bretelles

Celui-ci est souvent associé aux hommes rondelets qui, lorsqu’il se parent de bretelles dégagent un aura particulier qui évoque immédiatement la chaleur paternelle, la sérénité et attire inévitablement la sympathie.

De plus, la paire de bretelles est indéniablement plus confortable que la ceinture et en plus, elle détourne habilement les regards qui ne seront plus constamment fixés sur le ventre ! Et pour faire ressortir au mieux la tenue, les modèles de pantalon en taille basse sont les plus seyants et ils seront par ailleurs portés sur les hanches.

Pour le jour de ses noces où l’on se veut être le plus beau des mâles de toute l’assistance, l’on hésite souvent entre la paire de bretelles et la ceinture.

Messieurs, l’hésitation n’est plus permise ! La paire de bretelles, contrairement aux idées reçues est un accessoire qui est toujours au goût du jour et de plus il se porte très confortablement tout en maintenant parfaitement la tenue. Il se dissimule sous le gilet et dans sa version unie, il restera bien camouflé et hors de la portée des regards les plus indiscrets.

Les types de bretelles

Elles sont généralement élastiques et les modèles croisés dans le dos sont les plus courants. Cette bande située au niveau des omoplates, dans sa version extensible assure une grande liberté de mouvement. Les bretelles peuvent se fixer directement au pantalon par un système de boutons, mais il est plus habituel qu’elles soient amovibles et se rivent au vêtement par un système de pince. Cette dernière, pour conférer d’éclat à la tenue, peut être argenté ou doré au gré des préférences.

Différentes matières peuvent être utilisées mais celui qui a la vedette est le cuir. Les bretelles dont les sangles sont confectionnées dans cette matière s’harmonisent aussi bien avec une tenue décontractée qu’une tenue plus chic. C’est ainsi qu’il agrémente avec le même panache les jeans et les costumes les plus classes.

Pour un style bien original, la paire de bretelles sera boutonnée (à l’ancienne) sur un jean qui deviendra lui-même très original. Conventionnellement, les passants en cuir se portent à l’intérieur mais pour un look très tendance, ils seront portés à l’extérieur.

Les bretelles se font surprenantes et c’est ainsi qu’elles se placent directement sur la ceinture du pantalon grâce à des agrafes amovibles.

Messieurs, au risque de se faire remonter les bretelles (et oui), optons pour cet accessoire très mode qu’est… la paire de bretelles. Se modulant au gré de notre physique et ce, dans le but d’avantager celui-ci, il nous inonde inlassablement de son expert pour nous sculpter une allure digne d’un dieu grec ! Avis à ceux qui ne se sont pas encore laissés tenter, alors qu’attendez-vous ?