Une commode bien commode !

Meubler son foyer n’est pas une mince affaire. Logistique, esthétique et commodité, nombreux sont les points à considérer pour le choix d’un mobilier. Pour ses multiples fonctionnalités, la commode est un choix de valeur. Ce meuble sera étonnamment efficace pour aménager adéquatement l’espace et sied habilement à toutes les pièces de la maison.

Qu’est-ce qu’une commode ?

C’est un meuble à hauteur d’appui. Il est pourvu de larges tiroirs et ceux-ci sont traditionnellement au nombre de quatre, bien que les fantaisies fassent qu’il existe des prototypes avec plus ou moins de compartiments coulissants. Ces derniers sont généralement peu profonds mais la commode offre tout de même un bel espace de rangement grâce à la généreuse largeur des casiers. Cette pièce d’ameublement peut être qualifiée d’objet d’art du fait qu’un nombre important de têtes couronnées en ont eu largement recours. Elle peut être fabriquée dans plusieurs sortes de matériaux mais c’est le bois qui a la vedette. Quant à son emplacement, ce mobilier peut meubler aussi bien les chambres à coucher, les salons, les cuisines, les couloirs et les salles à manger, en définitive, il s’intègre à toutes les aires. Dans tous les cas, le mot d’ordre de la commode est d’ « être toujours commode ».

Les origines de la commode

C’est au dix septième siècle que ce meuble fait son apparition. Il a été inspiré par un souci de rangement rationnel et c’est en 1708 qu’il acquiert sa dénomination de commode.

Toute l’Europe est désormais conquis par ce meuble révolutionnaire. Jusqu’au dix neuvième siècle, les aristocrates et les bourgeois sont les seuls à en user et les matériaux utilisés pour sa fabrication sont nobles et luxueux. Le meuble était alors appelé « caisse à tiroirs », ses formes étaient galbées, très recherchées et l’ensemble du meuble était très lourd dans tous les sens du terme, que ce soit pour son poids que pour ses décorations exubérants. Lorsque la commode se démocratise, le pin est le matériau privilégié pour les modèles de moyen de gamme et ce bois est peint dans toutes les couleurs, selon le goût de ses acquéreurs.

Ses formes continuent à se diversifier et les modèles se faisaient le devoir d’être toujours très riches en design. La fameuse commode appelée commode Louis XVI est apparue sous Louis XV. Ses lignes sont simples et épurées et elle est inspirée du style de la Grèce Antique.

Cette simplicité prend de l’élan au fil des années jusqu’à faire disparaître les ergonomies sophistiquées des premiers modèles. Les ornements en bronze laissent la place au cuivre et les piètements sont plus fuselés mais les modèles en demi-lune ou en demi-cercle restent de mise. De nos jours, les lignes restent pures bien que les designs des commodes ne manquent pas de singularité. Un modèle en particulier attire toutes les attentions bien qu’il n’ait explicitement aucun attribut charmant, il s’agit de la commode à langer. Son plateau est très pratique pour prendre soin du nourrisson et ses tiroirs servent à ranger les différents effets de bébé, des produits de tout genre aux linges d’enfant. Dans tous les cas, ce mobilier très spécial sait s’accommoder aux espaces et aux usages qui lui sont réservés.

Un meuble de rangement

La commode est incontestablement « the » meuble de rangement et il est d’ailleurs le plus commun et le plus prisé dans cette catégorie. Les quatre rangées conventionnelles de ce meuble sont souvent munies d’une serrure. Les tiroirs les plus hauts perchés sont souvent de petite taille et sont également appelés demi tiroirs et sont réservés pour les menus rangements tels que les paperasses de tout genre, les divers bijoux, les petits linges. La commode se caractérise par ailleurs de l’ancêtre des meubles de rangement qui est le coffre par le fait qu’il offre plusieurs casiers, ce qui permet d’affecter un espace pour chaque famille d’objets. Ce qui est très appréciable pour se retrouver dans ses affaires.

Prendre soin de sa commode

Il est important de prodiguer diverses attentions à chacun de ses meubles. Subséquemment, ils seront constamment reluisants et continuellement éclatants dans les espaces qu’ils occupent. Mais attention, bien avant l’entretien proprement dit des différentes pièces d’ameublement, l’emplacement qui leur est choisi revêt déjà une importance capitale. De ce fait, la commode sera placée bien loin de toutes les sources de chaleur telles que les poêles, les cheminées, les radiateurs. Il en est de même pour les sources de lumière naturelle comme le soleil et la lune. En ce qui concerne les petites précautions à l’acquisition, il est indispensable de ne pas entreposer hâtivement des objets ou des petites nappes qui ne manqueront pas d’y laisser définitivement des marques.

Au quotidien, il est essentiel de ne pas mouiller les meubles spécifiquement ceux qui sont réalisés dans du bois, par ailleurs, les mobiliers élaborés dans ce matériau ne seront pas encaustiqués systématiquement toutes les semaines. De même il est impensable d’entretenir un meuble à l’aide d’une paille de fer, de différentes sortes de poudres ou d’éponges à récurer.

Pour tous les soins en général, il est important de se conformer rigoureusement à la prescription d’entretien fourni par le revendeur ou le fabricant avant chaque intervention. Il est tout autant primordial d’identifier la nature de la finition du meuble car les entretiens peuvent être différents selon ce critère. Lorsqu’un produit est utilisé pour effectuer le nettoiement, celui-ci est préalablement versé sur un chiffon et non directement sur la surface à traiter, à savoir que ce morceau de tissu doit être propre et non pelucheux. Par ailleurs, il est circonspect de faire un test sur une face cachée du meuble avant d’attaquer les autres parties. Toujours dans l’optique de la prudence, il est avisé de traiter un seul matériau à la fois et de protéger les autres si besoin est. Pour toutes les salissures, quelle que soit leur nature, elles seront nettoyées en procédant de l’extérieur vers l’intérieur, cela empêchera la souillure de s’étaler. Attention, si le moindre doute survient, il est recommandé de s’adresser à un spécialiste.